Bulletin du 13/7/2020

Évaluer cet élément
(0 Votes)
 

Nous sommes exactement à 4 mois de la déclaration de l'OMS qualifiant cette infection au coronavirus SARS-Cov2 de pandémie, l'allure évolutive de la maladie s'accélère, elle gagne de nouveaux territoires et se concentre essentiellement au continent Américain plus particulièrement aux états unis et au Brésil, le nombre de cas confirmés dépasse les 12,5 millions avec un nombre de décès de 560 milles, soit un bilan qui a doublé en 2 mois.
Comment va évoluer cette pandémie ? Quelles seront les répercussions sur le monde de la santé, nos facultés, nos hôpitaux ? La masse des articles scientifiques double tous les vingt jours, sans parler des éditoriaux, des entretiens. Les mots sont usés. Une question demeure : sur quelles bases préparons nous la rentrée ?
Continuez à nous écrire.
Nous avancerons ensemble.

Carte en temps réel » Carte 3D » Statistiques en temps réel » Situation en Afrique » Prévisions à huit jours » Site de l'OMS » World in Data »

Les visioconférences sur le COVID fleurissent de toute part et c'est très bien. Cette pandémie aura démontré que l’information numérique et interactive peut désormais circuler très vite entre nos pays.
Au sein de la CIDMEF, en partenariat avec l’AUF et la SPLF/EFP, nous avons une expérience de 100 visioconférences d’actualité en 5 ans. Nos échanges sont efficaces, permanents et immédiats. » Plus rien ne sera comme avant »

Parmi les visioconférences COVID les plus récentes et qui concernent la communauté francophone :

Cette visioconférence est déposée sur le site de l’AUF et de la SPLF/EFP Merci au Pr CRESTANI pour cette excellente conférence de recherche à la fois clinique et biomédicale. La Prochaine visioconférence organisée par la FéGOG (Fédération Francophone d’Obstétrique et de Gynécologie) , la CIDMEF, l’AUF, la SPLF-EFP Mercredi 29 juillet Covid et Grossesse en Afrique : quelles leçons tirer de l’expérience vécue ? Intervenants :
Pr Chekib Moueli : Covid 19 et Grossesse en Afrique du Nord (expérience de la Tunisie)
Pr Serge BONI : Covid 19 et Grossesse en Afrique sub-Saharienne du Nord (expérience de la Côte d’Ivoire)
Pr Cheikh Tidaine CISSE : Covid 19 et Grossesse, réorganisation des soins obstétricaux en milieu africain Horaire : 16h heure de Paris, 10h heure de Montréal, 15h heure de Rabat, Alger, Tunis, Kinshasa, Cotonou, Bangui et Libreville, 17h heure à Antananarivo, 18h heure à Beyrouth, Damas, Maurice et la Réunion

Rejoindre la réunion » Webinaires SPLF »

L'EFP vous invite à visionner le Webinaire de l'association Franco-Tunisienne de Pneumologie tenu le vendredi 10 juillet 2020 avec pour thème : Le Traitement instrumental non invasif de la détresse respiratoire de l'infection COVID. Le webinaire a été animé par Pr Jesus Gonzalez  Pneumologue praticien hospitalier, Professeur a la faculté de médecine Sorbonne-université Département R3S, réanimation, réhabilitation, respiration et sommeil, hôpital de la Pitié-Salpêtrière et coordonateur du groupe assistance ventilatoire et oxygène GAVO2 de la SPLF Modération : Dr Lassaad Fakhfakh Pneumologue, Président de l'AFTP et Pr Besma Ourari Pneumologue et Professeur à la faculté de médecine de Tunis.

Visionner le webinaire »

Au fur et à mesure de l'évolution de la pandémie au coronavirus SARS-Cov2, des disparités de sa répartition géographique et de sa morbi-mortalité sont constatées, ceci a suscité des interrogations et a été l'objet de plusieurs travaux scientifiques.
Cette conférence présentée au webinaire de l'AFMAPATH le mardi 7 juillet a dressé une analyse de la situation dans le but d'apporter des explications à ce constat de disparité qui a caractérisé cette pandémie.

Télécharger la présentation »

La 25ème édition du Congrès de Pneumologie de Langue Française - 25e CPLF se tiendra à Lille du 29 au 31 janvier 2021. Les thèmes principaux choisis cette année sont l'infectiologie et le sommeil.
La date limite de soumission des résumés a été fixée au 11 septembre 2020, la soumission des travaux est accessible via ce lien.

A ce sujet , l’EFP offrira l’inscription au CPLF et pourra apporter son aide au voyage et au logement selon les pays et selon un quota par pays en cours de finalisation (comme les années précédentes).
Ces dispositions sont réservées aux jeunes de moins de 35 ans, dont un travail aura été accepté par le Conseil scientifique de la SPLF, cela concernera le premier auteur de ce travail. L'inscription internet au tarif préférentiel prend fin le 12 janvier 2021, veuillez cliquer ici pour en savoir plus et ici pour vous inscrire.

Sessions » Programme »

COVID-19 : Cas recensés – Hygiène
Enquêtes un jour donné auprès des services de pneumologie (France et Espace francophone)

Voici les résultats de cinq enquêtes, qui étaient renouvelées tous les 15 jours jusqu’à la fin de la phase épidémique de l’épidémie de Covid-19.
Nous vous remercions vivement d’avoir consacré un peu de votre précieux temps à y répondre. Les questionnaires sont composés de manière à demander moins de 5 minutes pour les compléter. Vous trouverez dans le document fourni une synthèse des résultats. 
Cette enquête est l’occasion de recueillir des témoignages très éclairants en commentaires libres. 
Ont participé à l'étude 64 services dont 62 de pneumologie, 28 CHU dont 7 de l'espace Francophone, 17 CHG, 11 cliniques privée, 3 SSR et 5 autres établissements. Totalisant 2781 lits : 1920 en France et 861 issus d'autres pays.
L’enquête sera renouvelée tous les 15 jours

Télécharger la présentation »

« Ce qui est incroyable, c’est qu’à une époque où l’on est capable de manipuler le génome, avec une médecine qui se montre triomphante, la réponse à une maladie émergente a été celle qu’on applique depuis trois siècles face à une épidémie: l’isolement et le confinement… La médecine novatrice n’a pas encore trouvé sa place dans cette maladie. Elle la trouvera sûrement demain, avec des médicaments ciblés contre le coronavirus et peut-être un vaccin, mais ce n’est pas encore le cas.
En attendant, nous avons à construire un lien et une relation plus claire entre science et société, et entre science et politique »

Pr Delfraissy, Président du Conseil Scientifique
Journal Libération du 8 juillet

Sur le blog « rédaction médicale et scientifique » d’Hervé Maisonneuve, nous apprenons : La science après la pandémie : rien ne sera pareil d'après une série 'collector' de 8 articles dans la revue Nature.
1. Les Universités ne seront plus les mêmes après la crise
2. Pandémie : chômage pour les chercheurs ou l’inverse ?
3. Les congrès virtuels vont perdurer après la crise
4. Le torrent des pré-prints a changé les pratiques
5. Impact sur les relations scientifiques Chine-USA
6. Les collaborations scientifiques vont changer
7. Les essais thérapeutiques ont été modifiés par la pandémie
8. Les chercheurs qui se sont penchés sur le coronavirus vont-ils revenir à leur sujet de recherche antérieur ?

Dossier 9 Capacités des structures de santé en Afrique francophone au Sud du Sahara lors de la pandémie COVID
Récapitulatif par le groupe COVID Afrique U. Télécharger l'article
Redoutant un développement très rapide du nombre de cas, les instances internationales telle l’OMS ont jugé les capacités de réponse des structures de santé inquiétantes.
En effet, selon des virologues africains, la situation continentale pouvait se dégrader très rapidement. L’agence onusienne s’est inquiétée du risque élevé de saturation des centres de santé susceptibles d’être rapidement être submergés en cas de propagation massive du virus. « Même en Afrique du Sud, où les systèmes de santé public et privé sont parmi les plus développés du continent, ce sera un défi. Car il y a trop peu de lits dans les hôpitaux d’Afrique », constatait Matshidiso Moeti, directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique.
C’est la raison pour laquelle la stratégie était d’éviter au maximum la multiplication des cas. « Nous mettons en place des mécanismes préventifs pour éviter une destruction de ces dispositifs de santé », insistait cette dernière...

Une nouvelle revue Cochrane évalue la précision des tests d'anticorps pour détecter le COVID-19
Cochrane Systematic Review - Diagnostic Etude publiée: 25 Juin 2020

Une nouvelle revue Cochrane évalue la précision des tests d'anticorps pour détecter le COVID-19.
L'étude montre que les tests d'anticorps pourraient avoir un rôle utile pour détecter si quelqu'un a eu COVID-19, qui est d'ailleur une information importante. Les tests étaient plus efficaces pour détecter COVID-19 chez les personnes deux semaines ou plus après le début de leurs symptômes, mais nous ne savons pas dans quelle mesure ils fonctionnent plus de cinq semaines après le début des symptômes.
Nous ne savons pas si cela est vrai pour les personnes qui ont une forme bénigne ou asymptomatique, car la majorité des études de la revue systématique ont été principalement effectuées chez des personnes hospitalisées.

Consulter l'article »

Recommendations pour l'utilisation de la Dexamethasone chez les patients COVID

Suite aux résultats d'un grand essai multicentrique, randomisé, mené auprès de patients hospitalisés au Royaume-Uni ayant montré que les patients randomisés pour recevoir de la dexaméthasone avaient un taux de mortalité réduit par rapport à ceux qui recevaient des soins standard.
Le comité des recommandations thérapeutiques COVID-19 recommande l'utilisation de la dexaméthasone (à une dose de 6 mg par jour pendant 10 jours maximum) chez les patients atteints de COVID-19 ventilés mécaniquement et chez les patients atteints de COVID-19 qui nécessitent de l'oxygène non ventilés.

The National Institutes of Health COVID-19 Treatment Guidelines Panel

Document long » Document court »

Aucun bénéfice clinique de l'utilisation du lopinavir-ritonavir chez les patients hospitalisés COVID-19. Essai Recovery

En mars 2020, l'essai RECOVERY a été établi comme un essai clinique randomisé pour tester une gamme de traitements potentiels pour COVID-19, y compris le lopinavir-ritonavir.
Au cours des dernières semaines, l'essai a rapporté les résultats de deux de ces traitements. Il n'a montré aucun avantage de l'hydroxychloroquine dans cette population et qu'il n'y a aucun effet bénéfique du lopinavir-ritonavir chez les patients hospitalisés avec COVID-19
En revanche, la dexaméthasone à faible dose a réduit le risque de décès d'environ un tiers chez les patients sous ventilation et d'un cinquième chez ceux nécessitant de l'oxygène seul
RECOVERY continue de recruter des patients pour permettre l'étude de l'azithromycine, du tocilizumab et du plasma de patients convalescents. Il est prévu que d'autres traitements seront inclus pour étude à l'avenir.

Consulter les résultats de l'étude »

Ressources utiles

Bibliovid : Veille scientifique actualisée sur le COVID-19
Ressources utiles du Collège Royal des Médecins et Chirurgiens du Canada.
COVID-19 Fiches pratiques
pour les équipes de soins en médecine de ville, milieu hospitalier, en réanimation et en EHPAD.
Kinésithérapie et Covid-19 de la réanimation à la réhabilitation, GTK, (vidéo) au 07/05/2020
Ada COVID-19 : un site pour identifier les cas suspects. Utile pour les médecins, infirmiers et la population. Possibilité d’agréger les données pour des études de cohortes.
COREB Infectiologie page dédiée à l'infection COVID-19. Etat des connaissances Version du 8 juin 2020.
Base documentaire de l’AP-HP sur le Covid-19
Santé mentale en période de pandémie : vidéos de l’Université de Montréal-Hôpital Sainte Justine, ainsi que des documents en annexe. 
Bulletin de l’Association Pulmonaire du Québec consacré au COVID-19
Bulletins d'information de la société Tunisienne des maladies respiratoires et d'allergologie STMRA consacré au Covid

 

 

Lu 925 fois

Search